Le souk al-Birka.

Publié le par La Vache de Vie... Rit

Aujourd’hui, une page d’histoire.

Édifié par Yûssef Dey (1610-1635), situé entre la grande mosquée Ez-Zituna et la mosquée qui porte le nom de ce grand prince, le souk des orfèvres  abrite également en son sein le souk al-Birka. 
Ici se tenait le marché aux esclaves noirs.
Les noirs étaient considérés comme une denrée précieuse, ils étaient donc mis à la vente dans le même espace que les  négoces traitants de l’or. Les esclaves blancs moins recherchés et surtout destinés à être rachetés pour devenir une source de profit, étaient quand à eux proposés à la vente dans le bas de la ville près de Bab el-Bahr.

Sur cette placette du souk al-Birka, une estrade était dressée sur laquelle les vendeurs exposaient les individus proposés à la vente. Voir également sur le Billet  de Michel ceci: Link

Louis Frank dans son histoire de Tunis datant de 1850 nous en a laissé le témoignage suivant :

« … On fait marcher, courir, sauter, se courber, se plier, se tordre en divers sens l’esclave, mâle ou femelle, qu’on examine. On palpe ses chairs ; on fait jouer ses articulations, craquer ses jointures, on explore minutieusement les parties les plus secrètes de son corps ; enfin, ce qu’on aura peine à croire, on voit des dames, même de la plus haute classe, déguster sur leur langue la sueur de la jeune esclave qu’elles veulent acheter, persuadées qu’elles reconnaîtront dans l’appréciation de cette saveur les bonnes ou mauvaises qualité de leur acquisition future. … »

Peu ragoutant me direz-vous.
Et pourtant, ne faisons-nous pas avec plaisir du lèche vitrine ?

28 août  2012

tunis-23-07-2012_01.jpg

Publié dans Tunisie histoire

Commenter cet article

dominique 15/09/2012 14:20

bonjour, un témoignage bien surprenant. Amusant ton commentaire à propos du lèche vitrine..

La Vache de Vie... Rit 17/09/2012 10:44



J'adore ces petites anecdotes sur le quotidien des temps passés



Labaronne 14/09/2012 22:02

je ne ferai plus du lèche vitrine maintenant sans penser à ce que tu viens de nous raconter - à notre époque on ne lèche plus les gens de couleurs, certains leur crachent
dessus...........régression ? quel monde

La Vache de Vie... Rit 17/09/2012 10:33



Comme tu dis: Quel monde!



Hécate 14/09/2012 18:47

Comme quoi...La France n'était pas en avance !
J'ai caressé un aigle en Tunisie, c'est l'un des souvenirs qui m'est cher.Très impressionnant cet oiseau !

La Vache de Vie... Rit 17/09/2012 10:27



Hélas!



Hécate 14/09/2012 18:29

Le souk des orfèvres...Bagues, colliers, bracelets, boucles d'oreilles...Que de merveilles !
Mais le commerce du "bois d'ébène"hélas...

La Vache de Vie... Rit 14/09/2012 18:41



Abolition de l'esclavage en France: 1848
Abolition de l'esclavage en Tunisie: 1846



Nounouche 14/09/2012 11:45

c'est enfantin comme réflexion mais je n'arriverais jamais à comprendre qu'on est pu "inventer" l'esclavage !

La Vache de Vie... Rit 14/09/2012 18:33



Une vraie question.